Formation musicale

Cadeau Thomas 2
Les clés de Sol de Thomas, élève de solfège et guitare

Si vous souhaitez approfondir vos connaissances théoriques en musique (lecture des portées, rythme, harmonie, etc), je vous propose des cours de formation musicale (« solfège »). Grâce à mes études de composition musicale, je peux transmettre la théorie musicale pour tout niveau : que l’élève soit au début de son apprentissage musical (éveil musical inclus) ou en perfectionnement (ex : préparation aux examens de fin de cycles dans les conservatoires et universités, volonté d’accroître son niveau, etc.).

La formation musicale : ça s’apprend en jouant !

Pour s’amuser avec un jeu de carte, on doit apprend ses règles d’abord. Le même se passe avec le solfège, qui, grâce à des avancés en matière de pédagogie musicale, peut être beaucoup plus ludique par rapport son apprentissage à l’école en générale. Thomas, mon élève de guitare et de solfège, est devenu très fort dans ce jeu de mémorisation des notes musicales.

Cartes des gammes
Do, ré, mi, fa, sol, la, si !

De plus, j’utilise d’autres matériels existants dans cette littérature de la pédagogie musicale, sans perdre la rigueur et la progression méthodique. Ce sont des jeux de cartes pour mémoriser des cellules rythmiques ou même une sorte d’Uno musical !

jeux de cartes
Apprentissage avec les jeux « Drôle de notes » et « Solfeggietto » !

Avec l’aide d’un piano pour jouer les notes ci-dessous, pourrais-tu deviner quel est ce thème ?

notes
On mélange des notes…

Et si je clappe son rythme ?

rythme
… avec du rythme …!

Et voilà le résultat !

Darth vader
Notes + rythmes = mélodie !

Préparé(e) pour cette aventure ?

Autonomie musicale : lire et écrire ce qu’on veut !

Voilà une bonne raison pour s’aventurer au solfège : avoir plusieurs moyens de s’amuser ensemble ! Lorsqu’on apprend à déchiffrer, on est apte à écrire aussi nos premiers morceaux. Titouan, élève de guitare, s’est lancé dans le défi et, au bout de quelques cours, il avait écrit et appris son propre morceau par cœur ! Voici sa belle prestation :


Du chant faux ? Ça se travaille !

Pourquoi parler de justesse vocale si le sujet ici concerne la formation musicale ? Parce que, justement, une des raisons de la manque de justesse se lie directement à quelques lacunes dans ce domaine.

Les chanteurs justes sont comme des archers : plus on est précis, plus on se rapproche de la cible, en termes musicaux, la justesse ! Alors, comment définir les cibles au solfège ? Il s’agit du juste écart entre les notes. Une fois qu’on mémorise ces écarts à travers plusieurs exercices (reconnaissance d’intervalles, etc.), la justesse vient ! Comme dans le tir à l’arc, à travers le travail guidé par un professeur, le taux de réussite augmente à chaque nouveau coup. Dans la vidéo suivante, on voit comment c’est assez délicat l’apprentissage du plus petit écart de la musique occidentale : le demi-ton !

Plus l’élève s’entraîne, plus la reconnaissance d’écarts plus large devient facile !

Il ne faut pas oublier que c’est un travail à moyen terme, comme l’apprentissage d’une nouvelle langue et ses sonorités particulières. La patience, la discipline et la méthode sont des clés pour progresser à son rythme, ayant toujours des objectifs hebdomadaires.

(Et les gens qui n’ont jamais fait du cours de solfège et chantent juste ? Ce sont des gens qui ont eu une apprentissage informelle de ce langage. Entourées de musique dans leur quotidien, l’acte d’apprendre se fait d’une manière moins encadrée, ce qui peut apporter, à savoir, des limitations à long terme.)

Merci à Thomas, Titouan et Jad pour leur autorisation à divulguer leur image à travers les vidéos de nos cours et photos.