Chant lyrique

Qu’est-ce qui fait du chant lyrique une pratique singulière ? En résumée, deux exigences : stylistique et pragmatique. Par exemple, dans le domaine de l’Opéra, les chanteurs doivent dépasser l’orchestre sans l’aide d’un microphone. Vu de loin, cette tâche semble irréalisable pour les débutants ! Pourtant, dès que l’élève commence à acquérir les bases du chant lyrique, un nouveau univers musical s’ouvre devant lui. Le corps humain est optimisé à son maximum pour produire une voix qui impressionne par sa présence et projection, tout en étant mesuré et capable de créer nuances incroyables.  

Quelles sont les bases du chant lyrique ? Quel sont les enjeux d’un cours de chant lyrique ? Dans cette section, je vous montre les principes de mon travail d’enseignement ainsi que des situations de cours, sous forme de vidéos commentées (à droite, version ordinateur, en bas, version portable).

Bases de l’art lyrique

  • Gestion du souffle (soutien respiratoire), articulation et projection ;
  • Découverte des possibilités vocales particulières à chaque individu ;
  • Travail technique concernant la création d’une voix puissante, flexible et saine ;
  • Apprentissage de la bonne prononciation des paroles (travail de la linguistique en anglais, français, italien, allemand, portugais, etc.) ;
  • Analyse profonde des interprétations de grand(e)s chanteur(euse)s ;

Quelques situations de cours

Vous pouvez voir à travers ces vidéos la progression de l’élève lorsqu’il applique les ajustements proposés en cours.

Le soutien respiratoire

Dans le chant lyrique, la respiration est d’une grande importance. Le soutien respiratoire  permet l’homogénéité de la voix. Par exemple, une voix bien soutenue est capable de lier toutes les notes, sans qu’elles se détachent involontairement par rapport leur qualité sonore. Il s’agit du legato, aspect si cher pour le chant lyrique. 

L’élève fait des sauts mélodiques en glissando. Ce mécanisme consiste à littéralement faire glisser la note vers la prochaine, pour éviter des éventuels changement de couleur. Ce dernier sera évité si, lors du glissando, l’élève allie un soutien respiratoire adéquat. Donc, la couleur lyrique de la voix sera gardée pour toute la phrase chantée.

Le placement correct de la voix

Une voix bien placée est le principe d’une projection vocale confortable et puissante.

Il existe plusieurs techniques différentes pour bien placer sa voix. Par exemple, à travers le moïto (exemplifié dans la vidéo), l’élève arrive à trouver des sensations de résonance essentielles pour la projection vocale. De cette manière, il produit des voyelles libres, sans effort excessif.

Le chiaroscuro

Le chiaroscuro est le mélange entre un son brillant et un timbre sombre, qui résulte dans une voix profonde et chaude propre au chant lyrique. 

Pour qu’il existe une homogénéité entre toutes les voyelles dans l’intégralité de la tessiture du chanteur, ce dernier est censé trouver une manière de les ajuster. Lorsque l’élève alterne entre une voyelle ouverte [ɑ] (claire) et une voyelle fermé [o] (sombre), il n’est pas censé les distinguer beaucoup, mais les faire couler l’une vers l’autre.

Merci à Foeke pour l’autorisation à divulguer sur ce site les situations de cours le concernant.